Critique de film
L'enquête

A première vue L'enquête ressemble à un de ces nombreux thrillers politiques dont le cinéma américain s'est fait la spécialité, à mi-chemin entre Les hommes du président d'Alan Pakula et le Révélations de Michael Mann. Inspiré de l'histoire de Denis Robert, journaliste d'investigation qui aura mis en lumière le fonctionnement frauduleux de la société bancaire Clearstream, avant de se retrouver au cœur d'une véritable affaire d'état, L'enquête évite pourtant soigneusement de se mesurer à ces écrasants modèles pour se concentrer sur la propre spécificité de son récit.

Révélation$

Sans course poursuite ni échange de coup feu, le film de Vincent Garenq assume son statut de thriller en se reposant sur une mécanique d’écriture et une mise en scène au cordeau qui rend justice au formidable travail d’enquête mené par Denis Robert et aux révélations de lanceurs d’alerte comme Ernest Backes, Regis Hampel et Florian Bourges.

De la description du système de corruption et d’évasion fiscale mis en place par Clearstream aux règlements de comptes politique orchestrés au sommet de l’état, Vincent Garenq réussit à rendre digeste plus de dix ans de procédure judiciaire sans jamais perdre de vue les personnages qui ont permis à cette histoire d’éclater au grand jour.

Seul contre tous

Dès les premières minutes, où l’on assiste à l’arrestation de Denis Robert à son domicile, la mise en scène de Vincent Garenq n’a qu’un objectif, permettre au spectateur d’investir émotionnellement l’histoire d’un homme libre, avec ses convictions et ses croyances, perdu au sein d’un système qui va tenter de le mettre à genoux et de salir son travail. A l'image du plan final qui sert d'affiche au film, elle questionne de manière symbolique sur l'importance des enjeux démocratique au coeur du combat de Denis Robert. En choisissant de raconter la grande histoire par la longue descente aux enfers du journaliste, L'enquête dépeint avec brio l’action insidieuse du monde de la finance sur nos vies.

Au travers de personnages magnifiquement écrits, porteurs d’une humanité que l’on croyait perdue, Vincent Garenq évite le piège du film à thèse et réussit à réconcilier la fiction avec le poids du réel. L'histoire est vraie, les noms des protagonistes et les lieux de l’action restent inchangés mais le film n'oublie jamais qu'il est avant tout une fiction. L'enquête ne se contente pas d'énumérer des chiffres ou des noms au bas d'un listing de banque mais nous fait pénétrer avec force dans un univers codifié de cinéma de genre qui pose la question de l'identification du spectateur au coeur même de son récit. Dans le rôle du journaliste franc-tireur Gilles Lellouche délivre une de ses plus belles prestations et participe grandement de la réussite exemplaire d'un film où l'indignation ne prend jamais le pas sur l'émotion.

Révolte

Film révolté et contestataire, L'enquête est avant tout un grand film humaniste qui mêle brillamment thriller politique et drame intimiste et fait preuve d'une exigence cinématographique que l'on aimerait voir à l'oeuvre plus souvent au sein du cinéma français.

Durée : 01h46

Date de sortie FR : 11-02-2015
Date de sortie BE : 18-02-2015
PAR LE MÊME RÉALISATEUR
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 12 Février 2015

AUTEUR
Manuel Haas
[113] articles publiés

Biberonnée au cinéma populaire, ma cinéphilie ne connaît pas de frontières et se ...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES