Critique de film
Les Apaches

Les Apaches est une curiosité, en ce sens qu'il se revendique comme le premier film Corse traitant ouvertement des « problèmes » de l'île. Au coeur de l'action, une bande de jeunes gens désabusés qui cambriolent et s'amusent un soir dans une belle villa, avant d'emporter quelques bien avec eux. Pour son premier long-métrage, Thierry de Peretti adapte un fait divers tragique, puisque cette virée d'un soir aboutira à la désintégration du groupe par la violence et les représailles.

Dans Les Apaches, les jeunes adultes filmés s'ennuient, entre petits boulots mal payés, manque d'ambition, et l'entretien d'une haine féroce pour les « Gaulois », les Français de métropole. C'est sans doute la première qualité du film que de réussir à mettre en scène une identité corse, à travers ses personnages. Loin de la carte postale touristique, la Corse est ici filmée comme un melting-pot communautaire, où les jeunes s'opposent sur fond de lutte des classes, les bobos contre les petites frappes, sous l'oeil protecteur de petits parrains. En cela le film intrigue et dérange un peu. De Peretti y fait finalement le portrait d'apprentis mafieux en tongs et shorts de bain, manière de dire que s'il ne filme pas de grands bandits, le Mal semble avoir contaminé toutes les franges de la population de l'île.

Dommage toutefois, maladresses de premier film, que l'interprétation ne soit pas toujours au niveau. La direction d'acteurs comme le jeu de ces derniers laissant parfois à désirer, épargnant heureusement les séquences les plus dramatiques (trahissant le besoin pour l'équipe du film de s'investir d'avantage dans ces scènes-là que dans celles du quotidien). Malgré cela, Les Apaches conserve une énergie assez salutaire, qui sans réussir à rendre l'oeuvre indispensable, le sauve au final d'une certaine indifférence.

Le film sonne ainsi comme un appel à l'aide, un cri d'alarme pour une génération en passe de se sacrifier au nom de rêves qui n'en sont même pas. Il manque au film une véritable incarnation des personnages pour réussir à captiver entièrement le spectateur, qui n'a pour les protagonistes de l'histoire qu'une belle affection, pas plus. Les Apaches est un film « à vif », plein de qualités et de défauts, dont on peut apprécier une belle scène après avoir été déçu par celle d'avant. A l'image des rêves et des déceptions de cette jeunesse corse, notre sentiment vis-à-vis du film n'est qu'un oscillement constant entre le bien et le moins bien. Mais encourageons tout de même cette percée du cinéma sur l'Île de Beauté, en espérant que d'autres auteurs suivent les pas de Thierry de Peretti. 

Durée : 1h32

Date de sortie FR : 14-08-2013
Date de sortie BE : (date indisponible)
PAR LE MÊME RÉALISATEUR
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 23 Mai 2013

AUTEUR
Jérémy Martin
[62] articles publiés

Ma cinéphilie trouve ses origines dans la vidéothèque du père de fa...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES