Dossier & ITW
Michael Mann - Hacker

Après son échec critique et public aux Etats-Unis, Hacker le nouveau film de Michael Mann est sorti mercredi dernier sur les écrans français dans un relatif anonymat. En Australie, patrie du très courtisé Chris Hemsworth, interprète principal de Hacker, le film a meme vu sa sortie releguée aux linéaires Dvd et bluray tandis qu' en Belgique, sa sortie a été repoussée à une date non-communiquée (rappelons que Le Passeur Critique est un site franco/belge).


L’auteur du Dernier des Mohicans, de Heat, de Collateral ou d’Ali, adulé par une partie de la critique francophone, subit aujourd’hui une étrange disgrâce. À l'ombre des grosses franchises, son cinéma singulier semble aujourd'hui ne plus avoir sa place dans l'échiquier hollywoodien.

Contemporain des cinéastes du Nouvel Hollywood (Coppola, De Palma, Scorsese & co), Michael Mann attendra 1981 pour signer son premier long-métrage Le Solitaire (Thief, qui ressort ces jours-ci en France) qui reçoit un accueil critique et public favorable. Tout le contraire de ses deux films suivants La Forteresse noire (1983) et Le Sixième sens (1986), qui sont deux échecs cuisants au box-office. Qu’importe, sa crédibilité financière, Michael Mann l’acquiert à la télévision en scénarisant le méga-carton eighties Deux flics à Miami (qu’il adapte pour au cinéma en 2006). Entre Le Dernier des Mohicans en 1991 et Miami Vice en 2006, Michel Mann est à l’apogée de sa carrière.

Au Passeur critique, une bonne partie de la rédaction voue un culte païen à l’œuvre de Michael Mann. Cinéaste acharné, penchant de plus en plus vers l’abstraction visuelle et la sécheresse narrative, qui élève le professionnalisme de ses protagonistes au rang de vertu quasi-divine, Michael Mann est sans doute le cinéaste américain le plus en phase avec son époque. Voilà pourquoi aujourd’hui et pour saluer la sortie de Hacker, nous lui consacrons un dossier. Dossier qui commence comme il se doit comme le podium des meilleurs films de Michael Mann par la rédaction :

1-Heat (1995)

2-Révélations (1999)

3-ex-aequo: Collateral (2004) et Miami Vice (2006)

Heat est le grand gagnant de notre sondage interne, cité huit fois par huit participants. Les autres films sont tous trois cités six fois, les points déterminent leurs places: Révélations arrive en tête avec 22 points, tandis que Collateral et Miami Vice récoltent chacun 14 points.

Au menu de ce dossier:

Lettre ouverte à Michael Mann par Lucien Halflants.

Analyse de séquence: Ali par Manuel Haas.

Critique d’Hacker par Emmanuel Raspiengeas.

Critique de Heat par Lucien Halflants.

Critique de Collateral par Lucien Halflants.

Critique de Miami Vice par Lucien Halflants.

Réalisateur : (Indisponible)

Acteurs : (Indisponible)

Durée : (durée indisponible)

Date de sortie FR : (date indisponible)
Date de sortie BE : (date indisponible)
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 23 Mars 2015

AUTEUR
Olivier Grinnaert
[95] articles publiés

Je fus initié au cinéma dans les années 80 par le gérant d'un vidéo-club pr...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES