Sorties DVD et Blu-ray
Une Femme Dangereuse

Deuxième effort de l'année du Chat qui Fume, après le recommandable Attaque à Mains Nues, Une Femme Dangereuse (titre original : Too Hot to Handle, aka Final Hit) vient titiller tendrement nos mirettes et nos âmes.

Jaquette furieusement d'époque, taglines à peine inventées, l'emballage est joli. Mais si Attaque... nous entraînait dans les ruelles poisseuses et puantes d'un Manille de carnaval, la présente bobine, sortie en 1977, tente de nous embarquer dans les hautes sphères d'une société philippine corrompue et perverse.

Samantha Fox (ça ne s'invente pas...) est une tueuse qui, pour les précieux dollars d'un quelconque capitaliste, détruit la réputation et, tant qu'à faire, la tronche et l'existence de n'importe quel adversaire. Et pour y arriver, Samantha (Cheri Caffaro) use de tous les moyens. Ses charmes et ses armes font l'affaire. Occasion donc de découvrir la belle qui, lors de scènes vaguement érotiques ou clairement pyrotechniques, allonge vieux pervers, jeunes trafiquants ou tortueuses femmes d'affaire aux tendances saphiques (la tempétueuse Corinne Calvet en fera les frais).

Tout cela est filmé par Don Schain, compagnon à la ville de Cheri, qui tel un Jess Franco grand public, scrute et observe sa chérie (!) sous tous les angles. Merci Don. Sauf que Cheri n'est pas Linda Romay. Car Cheri abuse de maquillage et ses apparitions évoquent plus une réunion tuning d'un dimanche matin mal digéré à Villeneuve d'Ascq qu'une réception chic du Rotary de Manille. Le physique longiligne de la 007 cheap tranche avec la beauté féline et latine du gentil de service, le commissaire Domingo De La Torres, incarné par Aharon Ipalé. Pour l'auteur de ces lignes, c'est lui le héros de la pellicule ! Abonné aux rôles de méditerranéens obscurs, le Marocain d'origine se construit un rôle de flic incorruptible mais qui n'hésite pas à se taper la principale suspecte.

Look étudié, moquette poitrinaire, coupe playmobil, Domingo accumule beaucoup de conquêtes et quelques indices grâce à son adjoint Sanchez (Vic Diaz, gentil ici et méchant dans Attaque à Mains Nues) et confond sans peine Samantha. Ainsi, grand prince, il lui offre, lors d'une scène post-coïtale intense, clope au bec, la possibilité de l'oublier si elle arrête ses troubles agissements.

Si Attaque... surclassait la plupart des films d'exploitation de l'époque, Une Femme Dangereuse à du mal à s'en distinguer. Car on n'y retrouve guère le charme désuet de la bande à Chirio Santiago. La mise en scène est pataude, les scènes d'action assez molles et les tunnels de dialogue, ironiques mais finalement pas très rigolos, lassent. Don Schain, réalisateur de quelques films seulement, n'a ni le talent ni le professionnalisme de son confrère Santiago.

On se laissera donc bercer par certaines scènes étonnantes (le fameux montage parallèle de l'orgasme et d'un combat de coqs) et presque drôles (le déguisement de Samantha en servante). On appréciera enfin le faux-féminisme qui s’avérera finalement être une énième illustration du machisme de rigueur de ces bandes d'exploitation, destinées exclusivement à une population masculine. Aux dernières nouvelles, à défaut des seins de Cheri, on doit se contenter d'essaims. Loin des plateaux de tournage, son élevage d'abeilles en Californie fonctionne très bien...

Réalisateur : Don Schain

Acteurs : Cheri Caffaro, Aharon Ipalé, Vic Diaz

Durée : 01h25

Date de sortie FR : (date indisponible)
Date de sortie BE : (date indisponible)
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 29 Mai 2014

AUTEUR
Daniel Rezzo
[186] articles publiés

Petite route du Nevada, inondée de soleil. Deux personnes au bord de la route. Contraste. Homme jeune, atti...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES