Edito
Etat des lieux de la 3D en 2013

Alors que 31 films américains en 3D-relief sont annoncés pour cette année 2013, il est temps de faire un bref état des lieux de la production, un peu plus de 3 ans après la sortie d’Avatar qui a relancé le format.

Que peut-on raisonnablement espérer de ces 31 films ? Certainement pas grand chose. En dehors du remake de Gatsby par Baz Luhrmann qui est, selon moi, le film 3D le plus attendu de l’année, de la sortie des conversions de Top Gun et Jurassic Park, toute la production se cantonne à ses genres habituels, le film d’animation, le film d’action et le film de super-héros.


Gatsby le Magnifique - 15 mai 2013

Est-ce à dire que la 3D stéréoscopique ne doit rester cantonée qu’aux films de divertissement ? Ce serait une erreur. On a vu arriver en 2012 quelques Auteurs qui ont une utilisation de la 3D-relief très éloignée des gimmicks habituels, effets de jaillissements et autres gadgets qui ne sont pas l’intérêt majeur de la 3D.

Pour autant, parler d’Auteur à propos de cinéma en 3D est peut-être encore un peu tôt. Combien de réalisateurs 3D sont-ils réellement des Auteurs du calibre d’Hitchcock ou Kubrick aujourd’hui ? 

Relativement peu. On peut certainement les compter sur les doigts d’une seule main. Ridley Scott, Martin Scorsese et bien sûr Wim Wenders et Ang Lee. Combien d’autres ?

Le format 3D-relief a ceci d’intéressant qu’il oblige les réalisateurs à repenser leur façon de travailler. Impossible de filmer en 3D comme en 2D. Tout est différent. La façon de penser les plans, les angles de prises de vues, les mouvements de caméra, les contraintes techniques, le montage. Pour un réalisateur, il est donc possible de réinventer son art et de recréer son style en l’adaptant à la 3D.


Pina de Wim Wenders, 2011

Pour autant, alors que la 3D à fait son come-back depuis peu, il est encore difficile de dégager un style propre à la 3D chez de nombreux réalisateurs qui restent encore ancrés dans une vision 2D construite sur toute leur carrière, mais surtout qui sont contraints par des distributeurs de sortir également une version 2D de leur réalisation en 3D. Mais viendrait-il à l’idée d’un distributeur d’imposer une version noir et blanc d’un film en couleur ou de demander à voir une version parlante de « The Artist » ?

Car disons-le tout net, si un film est tourné en 3D, il doit être vu en 3D. La 3D est un outil au service du réalisateur au même titre que le son ou la lumière et lorsqu’un film est pensé pour la 3D, sa réalisation sera forcément différente. On ne tourne pas en 2D comme en 3D. Et en tant qu’outil, son utilisation impose des choix artistiques, comme pour la lumière et le son. Voir en 2D un film pensé et tourné en 3D, c’est se priver d’une partie de la vision artistique du réalisateur, mais également de l’expérience immersive qu’il a voulu créer. 

Mais attention, en aucun cas, la 3D ne doit être un prétexte pour produire un film, encore moins pour écrire un scénario. La 3D s’impose naturellement dans le processus de création du film, dans la réflexion du réalisateur sur sa vision du film. C’est à cette vision qu’on reconnaîtra le véritable Auteur.

Ridley Scott et Wim Wenders l’ont parfaitement assimilé, Ang Lee également. Petit à petit, la maîtrise de cette technique progresse et donne naissance à de grands films. Mais combien sur les 31 films qui sortiront en 2013 ?…

Liste des 31 films à sortir en 3D en 2013 aux USA

Les films tournés en 3D

Spiders 3D de Tibor Takacs 
Jack le chasseur de géant de Bryan Singer 
Le Magicien d'Oz de Sam Raimi 
Gatsby le Magnifique de Baz Luhrmann 
Seventh Son de Sergei Brodov 
Sin City 2, j'ai tué pour elle de Frank Miller et Robert Rodriguez 
Battle of The Year de Benson Lee 
The Hobbit, la désolation de Smaug de Peter Jackson 
47 Ronin de Carl Erick Rinsch 

Les films convertis à la 3D

Top Gun 3D de Tony Scott 
Gravity d'Alfonso Cuaron 
Upside Down de Juan Solanas 
Thor, Le Monde des Ténèbres d'Alan Taylor 
Star Trek Into Darkness de JJ Abrams 
GI Joe : Conspiration de Jon Chu 
Jurassic Park 3D de Steven Spielberg 
Iron Man 3 de Shane Black 
Man of Steel de Zack Snyder 
Pacific Rim de Guillermo Del Toro 
The Wolverine de James Mangold
Percy Jackson and the Olympians de Thor Freudenthal 
300 : Rise of an Empire de Noam Murro 

Les films d'animation

Escape from planet earth de Callan Brunker 
Les Croods de Kirk DeMicco 
Epic de Chris Wedge 
Monstres Academy de Dan Scanlon
Moi, Moche et Méchant 2 de Pierre Coffin, Chris Renaud 
Turbo de David Soren 
Les Schtroupfms 2 de Raja Gosnell 
Frozen, la reine des neiges de Chris Buck, Jennifer Lee 
Walking with Dinosaurs de Neil Nightengale, Pierre Delespinois 

Un papier de Fabien Remblier
Fabien Remblier est réalisateur 3D relief, auteur du livre "Tourner en 3D relief"
Son site

Réalisateur : (Indisponible)

Acteurs : (Indisponible)

Durée : (durée indisponible)

Date de sortie FR : (date indisponible)
Date de sortie BE : (date indisponible)
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :

jlek75
14 Août 2013 à 10h13

Apparemment SEVENTH SON est converti.

jlek75
10 Août 2013 à 16h14

Intéressant mais je ne comprends pas bien pourquoi classer l'animation dans un catégorie à part. N'est-ce pas la même problématique : soit ils calculent le relief à la création du plan (avec deux caméras virtuelles), soit ils convertissent le plan finalisé (avec une seule caméra virtuelle à la base), non ?
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 08 Février 2013

AUTEUR
Le Passeur Invite
[49] articles publiés
test
[en savoir plus]
NOS DERNIERS ARTICLES