Edito
La 3D triomphe aux Oscars

Pour les amateurs de 3D-relief, la nuit de dimanche à lundi a permis de clouer le bec aux trop nombreux journalistes et professionnels qui annoncent la mort du format depuis plusieurs mois déjà. L'Odyssée de Pi a été le grand vainqueur de cette soirée en remportant 4 Oscars, et non des moindres :

  • Meilleur réalisateur pour Ang Lee
  • Meilleure musique pour Mychael Danna
  • Meilleurs effets visuels pour Bill Westenhofer, Guillaume Rocheron, Erik-Jan De Boer et Donald R. Elliott
  • Meilleur Directeur de la photo pour Claudio Miranda

Pour les connaisseurs, cette déferlante de statuettes ne faisait aucun doute, mais pour les détracteurs de la 3D-relief, c'est une véritable surprise. La version cinéma de ce roman réputé inadaptable a donc emporté les suffrages de l'Académie des Oscars devant les machines de guerre qu'étaient les autres nominés.
 
En récompensant un film en 3D-relief pour la seconde année (Hugo Cabret de Martin Scorsese avait reçu 5 Oscars en 2012), les votants considèrent donc que la 3D-relief est un élément de construction de l'histoire comme un autre, que ce soit le son, ou la lumière et non un artifice ou un gimmick. Il faut dire que la subtilité et la qualité du relief de "Pi" sont des exemples à suivre pour nombre de réalisateurs qui veulent se lancer dans le format, bien loin des effets gadgets que l'on trouve habituellement dans les productions hollywoodiennes.
 
 
Alors pourquoi, et ce depuis plus d'un an, est-il de bon ton dans la presse cinéma et culturelle d'enterrer la 3D et de n'avoir d'yeux que pour la 4K ? Les journalistes sont-ils téléguidés par les fabricants de matériel
audiovisuel qui envisagent déjà l¹avenir et intègrent désormais la 3D par défaut dans les caractéristiques de leurs nouveaux téléviseurs lancés sur le marché ? La HD n¹est plus un argument de vente, la 3D est entrée dans les moeurs, il faut bien vendre de la nouveauté.
 
Qu'en est-il vraiment de cette opposition 3D/4K ?
 
Pour nous, professionnels, cette opposition n'existe pas. En moins de 3 ans, la 3D a su s'imposer dans le paysage cinématographique mondial (la France a encore et toujours du retard mais quelques projets de films sont en cours et de nombreux documentaires ont été et sont en cours de production). Elle s'est imposée aussi bien au cinéma que chez les particuliers avec environ 20% de téléviseurs compatibles installés. Les ventes de BluRay 3D ont doublé en 2012 et semblent suivre la même direction en ce début 2013. Il existe une centaine de chaines 3D dans le monde (mais là encore la France fait figure de parent pauvre...), les particuliers équipés regardent en moyenne 10h de programme 3D par semaine.
 
Cette opposition n'existe pas, disais-je, car la 3D et le 4K sont deux choses totalement différentes. Là où la 3D apporte une nouvelle expérience pour le spectateur, la 4K n'est finalement qu'une amélioration de la HD qui tente de s'approcher de la qualité de l'image imprimée sur pellicule 35mm, en train de disparaître petit à petit. Il s'agit presque d'un retour aux sources, en tout cas d'un rattrapage sur la qualité perdue lors du passage de l'analogique au numérique.
 
 
Car la 4K n'a pour l'instant qu'un mode de diffusion possible, le cinéma.Et un certain nombre de films ont déjà été tournés dans ce format, y compris en 3D. La 4K n'est pas une nouveauté pour les réalisateurs, le battage médiatique fait autour du format n'a donc pas lieu d'être. En effet, en l¹état actuel des choses et en dehors des salles de cinéma et de quelques canaux de tests, la 4K se heurte à un problème majeur pour les diffuseurs, le coût de la bande passante.
 
Car là ou une chaine HD ou 3D est diffusée avec un débit allant de 5 à 12 Mbps, que ce soit sur les boxes ou le satellite, il faut en moyenne de 40 à 50Mbps pour diffuser une chaine en 4K. Quel diffuseur est prêt à payer de 5 à 10 fois plus cher un canal pour diffuser en 4K, à l'heure où la tendance est plutôt à la baisse du débit des chaines HD (le débit a été divisé par deux en quelques années) ? Aucun. Les chaines 4K ne sont donc pas pour tout de suite, et même l'avènement proche du H265 qui nous promet une qualité égale pour un débit divisé par deux ne changera rien à cet état de fait. J'en veux pour preuve le fait que la majorité des chaines actuelles ne sont pas encore passées à la HD presque 10 après son lancement...
 
La seule véritable avancée du 4K est finalement à mettre au bénéfice de... la 3D-relief qui, grâce à ce format se rapproche un peu plus de la 3D sans lunettes en améliorant la qualité de ce type de téléviseurs qui ont encore bien des progrès à faire. Mais là encore, on se heurtera au problème de la bande passante... Le serpent se mord la queue.
 
Alors que 31 films en 3D-relief sortiront en 2013 au Etats-Unis, il est temps pour les journalistes, qui s'empressent de vouloir enterrer la 3D au profit du 4K, de reconnaître leur erreur et d'applaudir à cette belle réussite qui confirme, s'il en était besoin, que la 3D a un bel avenir dans l'industrie cinématographique et en télévision.
 
Un papier de Fabien Remblier
Fabien Remblier est réalisateur 3D relief, auteur du livre "Tourner en 3D relief"
Son site
Réalisateur : (Indisponible)

Acteurs : (Indisponible)

Durée : (durée indisponible)

Date de sortie FR : (date indisponible)
Date de sortie BE : (date indisponible)
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :

Olivier Cahen
25 Février 2013 à 22h22

Le 4k est sûrement un luxe, surtout à la télévision, et même au cinéma. J'ai l'habitude des projections en relief, où pratiquement personne, dans la salle, ne sait remarquer si les images d'origine sont de largeur 1024 ou 1920. En vidéo, nous avons été habitués pendant des dizaines d'années aux cassettes VHS, avec pas plus de 300 pixels par ligne, et aucun journaliste ne se plaignait du manque de définition.

Oui, les journalistes qui prétendent que le besoin de plus haute définition serait prioritaire se trompent et trompent leur public.
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 25 Février 2013

AUTEUR
Le Passeur Invite
[49] articles publiés
test
[en savoir plus]
NOS DERNIERS ARTICLES