Olivier Grinnaert

Je fus initié au cinéma dans les années 80 par le gérant d'un vidéo-club provincial, la galaxie Spielberg-Lucas-Zemeckis n'a aucun secret pour moi. Plus tard, j'atteins des rayons plus obscurs et fus marqué au fer rouge par les premiers Sam Raimi ou Peter Jackson. Il m'est aujourd'hui difficile de trouver une vidéothèque rendant compte de l'achaladange azymuté de mon cerveau cinéphage.

Films préférés : Massacre à la tronçonneuse, Il était une fois en Amérique, L'Extravagant Mr Deeds...

Réalisateurs préférés : Kurosawa, Capra, Scorsese, Kazan,Kubrick, Fellini, Spielberg...

Acteurs / actrices fétiches : Cary Grant, Toshiro Mifune, Gene Tierney, Al Pacino, Bette Davis...

 

 

• SES DERNIERS ARTICLES •

Fidèle à la tradition d’un cinéma inscrit dans le naturalisme en fuyant le mélodrame, Clio Barnard se préserve au maximum de tout excès de pathos. La réalisatrice se concentre sur les actions de ses personnages et bannit tout dialogue psychologique fumeux.

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Critique de film

Ressortie en copie restaurée du chef d'oeuvre de Kenji Mizoguchi

Critique de film

Page : 1 [ 2 ]