Top
Top 10 2013 des rééditions Blu-ray et DVD

L'année 2013 ne restera pas, en France, dans les annales du support Blu-ray. Le marché de la galette bleue, sur laquelle misaient les éditeurs pour palier la dégringolade du DVD, a chuté : -5% dans l'hexagone. En cause, nous expliqueront les éditeurs, le piratage et la VOD. Mais ce n'est pas si simple. En Allemagne, le Blu-ray explose : +39% ! Preuve qu'en proposant un objet alliant remasterisation impeccable, bonus attirants et packaging sexy, on peut faire vivre ce secteur.

C'est ce qu'ont compris quelques éditeurs français qui, envers et contre tous, sortent des galettes d'excellente tenue.

Le support HD est un moyen incontestable de faire vivre, voire ressusciter, nombre de classiques. Le Passeur vous propose le meilleur des rééditions de l'année. Le choix fut cornélien. Parmi nos critères de sélection, un film d'excellente qualité (et s'il s'agit d'une redécouverte, c'est encore mieux!), une remasterisation impeccable, des bonus intéressants et un joli packaging. Beaucoup de perles ont dû être écartées malheureusement...

Quoi qu'il en soit, le marché du film « de patrimoine », même s'il est encore marginal, est l'avenir des supports physiques. Alors félicitons ici tous ceux qui, en tant d'éditeurs, techniciens ou organisateurs de festivals, y oeuvrent tous les jours.

 

  1. Gun Crazy de Joseph H. Lewis (1950) chez Wild Side

En cette fin d'année, Wild Side nous refait le coup de La Nuit du Chasseur. Soit un film d'une rare intensité, mêlant thématique noire, très noire et fulgurances de mise en scène annonçant la Nouvelle Vague. Une bobine que l'auteur de ces lignes n'avait pas l'honneur de connaître. Le choc fut d'autant plus intense et jouissif. Pour accompagner la galette, un bouquin passionnant de plus de 200 pages qui résume, au travers du film, toute l'histoire du cinéma de série B. Remasterisation exceptionnelle et bonus du même tonneau. Une première place qui ne se discute pas !

  1. Conversation Secrète de Francis Ford Coppola (1974) chez Pathé/FPE

Si le film fait partie, à raison, des classiques du Nouvel Hollywood, il ne figure pas à cette enviable deuxième place pour ses seules qualités cinématographiques. Le rendu des images et du son est exceptionnel et certaines scènes, telles ces retrouvailles dans le hangar de Gene Hackman, renaissent. Entre Cassavetes et Friedkin, l'émotion est à son comble. Et dans les bonus, ce seul échange durant lequel Hackman demande à Coppola comment restituer la complexité de son personnage rend l'achat du Blu-ray IN-DIS-PEN-SABLE !

  1. Coffret Prestige « Hommage à Cassavetes » chez Orange Studio/USCV

Au sein du coffret (5 Blu-ray et 3 DVD siouplè!), on retrouve, avec une remasterisation au piqué parfait, Une Femme sous Influence, Opening Night, Faces, Shadows et Meurtre d'un Bookmaker Chinois. Ils sont donc tous là et compléteront efficacement Husbands sorti il y a quelques mois. Parmi les bonus, un Pascal Brion au bord des larmes, quelques échanges émouvants entre Gena Rowlands et Peter Falk et analyses tant pertinentes qu'éclairantes de Xavier Durringer. Un must !

  1. La Lame Infernale de Massimo Dallamano (1974) chez The Ecstasy of Films

Certes, l'auteur de ces lignes est un grand fan de giallo. Mais avec La Lame Infernale, le genre est transcendé. On tutoie Friedkin dans ce chef-d'oeuvre du cinéma populaire italien. L'enquête policière, âpre et désespérée, aborde des thèmes sensibles qui résonnent encore aujourd'hui. Le travail de remasterisation est au diapason et l'éditeur emballe la bobine de bonus passionnants et d'un superbe packaging qui a ravi les amoureux du cinoche estampillé 70s.

  1. La Belle et la Bête de Jean Cocteau (1946) chez M6 Vidéo/Warner

Antoine vous dit tout de la restauration de ce bijou qu'on attendait impatiemment. Au-delà de la quasi-perfection de ce travail, des détails techniques et de la lourdeur de l'expérience à l'époque, il est bon de se replonger dans ce film d'une beauté intemporelle, touchante et émouvante dont les bonus affirment le statut d'oeuvre totale.

  1. Plein Soleil de René Clément (1960) chez Studio Canal Vidéo/USCV

Comme son titre l'indique, le film bénéficie d'une restauration lumineuse. Et c'est le jeune Alain Delon qui bénéficie le plus de ce travail. Captant l'oeil de la caméra, beau et narcissique, Delon tient ici son meilleur rôle. L'histoire, plus de 50 après sa sortie, tient toujours la route, aidé par la partition entêtante de Nino Rota. Excellents bonus éclairants.

  1. La Porte du Paradis de Michael Cimino (1980) chez Carlotta Films/SPHE

Cette édition est tirée d'un master 2K pour Criterion. Supervisée par Cimino himself, cette bobine impressionne par la netteté des visages et la grandeur des paysages. Reconnaissons que le film est peut-être en deçà de sa réputation dans nos contrées, où l'équation « film maudit aux States=chef-d'oeuvre en Europe » n'a jamais été aussi vraie. Reste un film qui marque la fin d'un certain cinéma... A voir : l'entretien sans langue de bois du réalisateur !

  1. Le Sang du Vampire de Henry Cass (1958) chez Artus

Le Sang du Vampire n'est peut-être pas un film majeur mais sa sortie en DVD par nos amis d'Artus est en tous points indispensable. Perle cinéphilique, elle nous propose le montage complet, issu de plusieurs masters. Au menu donc, un savant fou, des expériences innommables, des liens, des crochets, de jolies donzelles et de la fraîche bidoche. Un régal carné !

  1. Les Inconnus dans la Ville de Richard Fleischer (1955) chez Carlotta Films/SPHE

Cette histoire de braquage dans une petite ville de L'Arizona est un total ravissement. La mise en scène millimétrée de Richard Fleischer est grandiose et la remasterisation lui rend grâce. En bonus, Friedkin, dithyrambique, et Nicolas Saada, plus consistant, nous expliquent la postérité de cette oeuvre lumineuse. L'année 2013 fut également l'année Fleischer grâce aux jolies rééditions de l'Etrangleur de Boston et du Voyage Fantastique.

  1. Nous ne Vieillirons pas Ensemble de Maurice Pialat (1972) chez Gaumont Vidéo/Paramount

Parmi mes collègues passeurs, certains me lapideraient si Pialat ne figurait pas dans ce top. Et ils auraient raison. Cette année aura été marquée par un superbe travail de Gaumont Vidéo qui permettra à l'oeuvre du maître, quelque peu oublié ces dernières années, de passer à la postérité. Alors pourquoi ce film et pas un autre ? Eh bien, parce que Jean Yanne, parce que le scénario, parce que l'excellence de la restauration, parce que... parce que... 

Réalisateur : (Indisponible)

Acteurs : (Indisponible)

Durée : (durée indisponible)

Date de sortie FR : (date indisponible)
Date de sortie BE : (date indisponible)
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 22 Décembre 2013

AUTEUR
Daniel Rezzo
[186] articles publiés

Petite route du Nevada, inondée de soleil. Deux personnes au bord de la route. Contraste. Homme jeune, atti...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES