Top
Top 10 des films sur le cinéma

Outre le muguet et les week-ends prolongés, le mois de Mai est aussi celui d’un fameux festival azuréen. Un évènement annuel qui agite comme nul autre les esprits et les cœurs des aficionados de plaisirs pelliculés. Avant de nous épancher sur les derniers nés de cinéastes aussi divers et talentueux que Jacques Audiard, Arnaud Desplechin, Todd Haynes, Hou Hsiao Hsien, Jia Zhang Ke, Kyoshi Kurosawa, Naomi Kawase, Nanni Moretti, Paolo Sorrentino, Joachim Trier, Gus Van Sant, Patrick Wang et j’en passe, la rédaction vous livre son top 10 des meilleurs films sur le Cinéma. Des cinéphiles vous parlent de films sur le Cinéma, vertigineuse mise en abyme d’une intarissable passion, voilà une collection de dix films particulièrement chers à nos cœurs.

1. Sunset Boulevard de Billy Wilder (1950)
2. Mulholland Drive de David Lynch (2001)
3. Huit et demi de Federico Fellini (1963)
4. Le Voyeur de Michael Powell (1960)
5. Les Ensorcelés de Vincente Minelli (1952)
6. Last Action Hero de John Mc Tiernan (1993)
7. Panic sur Florida Beach de Joe Dante (1993)
8. Ed Wood de Tim Burton (1994)
9. Super 8 de J.J. Abrams (2011)
10. Millenium Actress de Satoshi Kon (2001)

 

1. Sunset Boulevard de Billy Wilder (1950)

Film noir en dialogue permanent avec l’industrie hollywoodienne, machine mortifère qui broie ses gloires fanées et n’en laisse que des tristes sires pathétiques et névrosés. Dans un de ses inoxydables chefs d’œuvre, Billy Wilder convoque Buster Keaton, Erich Von Stroheim, Gloria Swanson et multiplie les références à leurs propres disgrâces. Une histoire de fantômes, contée par un fantôme, qui s’achève sur un plan et une réplique passés à la postérité.

2. Mulholland Drive de David Lynch (2001)

Cinquante ans après Sunset Boulevard, David Lynch s’en inspire en partie et signe un autre chef d’œuvre aux effluves de film noir. Œuvre inépuisable et fascinante, Mulholland Drive est, selon son créateur : « A love story in the city of dreams ». Rêves de passion amoureuse et de carrière sous le feu des projecteurs pour Betty/Diane (Naomi Watts, dans un rôle en écho aux balbutiements difficiles de sa propre carrière), des rêves qui semblent s’accomplir avant d’être violemment brisés. Toute de faux-semblants, la machine hollywoodienne selon David Lynch est aussi impitoyable que celle de Billy Wilder.

3. Huit et demi de Federico Fellini (1963)

Dans une luxueuse station thermale, un réalisateur en panne d’inspiration est pressé de toutes parts.  Immersion totale dans l’esprit d’un artiste, miroir assumé de Federico Fellini lui-même (dont ce film vient après sept longs-métrages et deux sketches, considérés comme des quarts de films), Huit et demi est un film-monstre qui envisage rêves, fantasmes et souvenirs, comme autant de sources inépuisables à la création.

4. Le Voyeur de Michael Powell (1960).

Opérateur-Caméra et photographe de charme, Mark Lewis (Karlheinz Bohm) a une idée fixe : filmer la peur de la mort sur le visage des femmes. D’abord mal-aimé, le premier film de Michael Powell sans son complice historique Emeric Pressburger sera réhabilité par Martin Scorsese et Brian De Palma. Extrapolation morbide de l’obsession filmique, Le Voyeur pousse au paroxysme la mise en abîme du processus même d’enregistrement des images et des sons. La passion du Cinéma jusqu’à la névrose mortifère.

5. Les Ensorcelés de Vincente Minnelli (1952)

Sur un principe commun à La Comtesse aux pieds nus (autre film sur le Cinéma), plusieurs collaborateurs croquent chacun à leur tour le portrait d’un producteur qui jadis les a trahi. Hollywood, machine prompte à écarter amours et amitiés au nom de la réussite. Bonus croustillant pour les cinéphiles, Vincente Minnelli y évoque directement le tournage de La Féline de Jacques Tourneur.

6. Last Action Hero de John Mc Tiernan (1993)

Grâce à un ticket magique, un gamin se retrouve propulsé dans le monde de Jack Slater, héros musculeux d’une franchise de films d’action. Bide à sa sortie en salles, Last Action Hero est une joyeuse auto-parodie d’un genre que John Mc Tiernan et Arnold Scharzenegger ont contribué à créer. Mais au-delà du jeu de références et de clins d’œil, c’est dans une dernière partie qui place les personnages de fiction aux prises avec le monde réel (dans lequel on ne peut pas casser une vitre à mains nues sans dérouiller un peu) que Last Action Hero déploie toute son ampleur thématique.

7. Panic sur Florida Beach de Joe Dante (1993)

1962, au moment de la crise des missiles de Cuba, le producteur Lawrence Woosley projette son nouveau film d’horreur Mant ! lors des programmes de l’après-midi pour teenagers. Joe Dante rend hommage aux films de monstres des fifties, et salue William Castle, artisan inventif qui propulsait l’expérience cinématographique au-delà du simple visionnage. Bien plus qu’un hommage, c’est une réflexion fascinante sur le pouvoir d’attraction du Cinéma que livre le cinéaste cinéphage. Un temps oublié, Panic sur Florida Beach retrouve aujourd’hui la réputation flatteuse qui lui échoit.

8. Ed Wood de Tim Burton (1994)

Biographie du soi-disant « plus mauvais cinéaste du monde », Ed Wood est une œuvre nostalgique, hommage à un Cinéma fait de bouts-de-ficelles et surtout d’enthousiasme. Certainement l’un des plus beaux films de son auteur, mettant une fois de plus en scène le personnage burtonien par excellence du freak aux prises avec le système. Alter-ego de Tim Burton à l’écran, Johnny Depp/Ed Wood noue une relation d’amitié avec Martin Landau/Bela Lugosi qui fait écho à celle qu’entretint dans la vie Tim Burton avec son idole Vincent Price.

9. Super 8 de J.J. Abrams (2011)

Alors qu’ils tournent un film d’horreur amateur, une bande de gamins filme accidentellement une catastrophe ferroviaire. Super 8 est l’œuvre la plus récente figurant dans notre top. Un film d’une génération qui a grandi avec les productions Spielberg des années 80 auxquelles J.J. Abrams rend ici un hommage appuyé. Outre le fait que les personnages tournent un film dont l’on voit des extraits dans le générique de fin, Super 8 exploite aussi le thème commun à Blow Up ou Blow Out, celui de la capture d’une vision de la réalité prompte à révéler des secrets.

10. Millenium Actress de Satoshi Kon (2001)

Un journaliste et un caméraman de télévision viennent interviewer une actrice oubliée, Chiyoko, personnage inspiré de l’actrice Setsuko Hara, immortalisée par Yasujiro Ozu. Alors qu’une clé retrouvée ouvre sa parole, Chiyoko emmène les journalistes dans un monde où l’imaginaire, les souvenirs, le Cinéma et la réalité se confondent dans un maelstrom d’images, de séquences et de sensations qui donne le tournis. La folle ambition narrative du regretté Satoshi Kon qui conte ici une histoire d’amour fou à travers quarante ans du cinéma populaire nippon.

 

Pour le plaisir de la citation, ajoutons ici deux films citant explicitement le festival de Cannes qui nous a donné cette envie de Top 10. D’abord Femme Fatale de Brian De Palma, cinéaste hautement référentiel qui a avant cela connecté au moins deux de ses plus grands films au monde du Cinéma (Blow Out et Body Double). Et puis, bien sûr, La Cité de la peur d’Alain Berberian, avec Les Nuls et Gilles Jacob lui-même en guest-star.

--------------------------------

Emmanuel : 1-Les Ensorcelés, 2-Le Voyeur, 3-Chantons sous la Pluie, 4-Panic sur Florida Beach, 5-Le Miroir, 6-Mulholland Drive, 7-Hellzapoppin, 8-Roger Rabbit, 9-Voyage de Martin Scorsese à travers le cinéma américain, 10-Last Action Hero
Frédéric 1- Une Étoile est née, 2- Body Double, 3- les Ensorcelés, 4- Matinee, 5- Sunset Boulevard, 6- Mulholland Drive, 7- Man On The Moon, 8- SOB, 9-Barton Fink, 10- A K
Cyrille 1- The Player, 2- Mulholland Drive, 3- Ed Wood, 4- Body Double, 5- Le Congrès, 6- Huit et demi, 7- Cinema Paradisio, 8- Le voyeur, 9- Super 8, 10- Réalité
Olivier 1- Sunset Boulevard,  2- Huit et Demi, 3-Les Ensorcelés, 4- La Nuit Américaine, 5-Forgotten Silver, 6- Millenium Actress, 7- Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? 8- Le Mépris, 9- Panic sur Florida Beach, 10- Ed Wood 
Anne 1- Huit et demi, 2- Sunset Boulevard, 3- La Nuit américaine, 4- Chantons sous la pluie, 5- La Rose pourpre du Caire, 6- Be Kind Rewind, 7- Hearts of Darkness : a Filmmaker's Apocalypse, 8- Super 8, 9- Hugo, 10 - Fedora
Manuel 1- millenium actress, 2- blow out, 3- le voyeur, 4- last action hero, 5- panique sur florida beach, 6- sunset boulevard, 7- le grand couteau, 8-forgotten silver, 9- les ensorcelés, 10- tesis 
Lucien 1- Sunset Boulevard, 2- Mulholland Drive, 3- In a Lonely Place, 4- Barefoot Comtessa, 5- 8 ½, 6- Barton Fink, 7- Ed Wood, 8- Last Action Hero, 9- Le Mépris, 10- Super 8
Florian 1 - Mulholland drive, 2 - Le Voyeur, 3 - Last Action Hero, 4 - La Nuit Américaine, 5 - Huit & Demi, 6 - Le Congrès, 7 - Matinee, 8 - Réalité, 9 - Blow out, 10 - Cinema Paradisio

Réalisateur : (Indisponible)

Acteurs : (Indisponible)

Durée : (durée indisponible)

Date de sortie FR : (date indisponible)
Date de sortie BE : (date indisponible)
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :

marielle issartel
03 Mai 2015 à 17h27

Que de beaux films ! Ça donne envie de s'exprimer ! où les vrais gens peuvent-ils mettre leur propre Top10 ?
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 03 Mai 2015

AUTEUR
Olivier Grinnaert
[99] articles publiés

Je fus initié au cinéma dans les années 80 par le gérant d'un vidéo-club pr...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES